Les outils de développement cartographique


précédentsommaire

III. Base de données pour SIG

III-A. Access

ESRI, Géomédia et d'autres proposent de gérer les données spatiales dans une base Access.
La base n'a rien pour gèrer l'aspect SIG, ce sont les logiciels qui se chargent de faire le travail.
La base Access ne sert que pour le stockage.

III-B. MySQL

MySQL aussi dispose d'une cartouche spatiale. Celle-ci est très pauvre en fonctions mais devrait s'améliorer.
http://dev.mysql.com/doc/refman/5.0/en/spatial-extensions.html

III-C. Oracle

Oracle peut être étendu à une utilisation SIG grâce à sa cartouche spatiale. Il s'agit de la base de données qui offre le plus de fonctions pour les SIG mais ne respecte pas pleinement les normes de l'OGC.
http://www.oracle.com/technology/products/spatial/index.html

III-D. PostgreSQL

PostgreSQL est déjà connu comment une base de données fiable et bien plus complète que MySQL.
Son avantage grandit encore quand on la couple avec PostGIS, sa cartouche spatiale. Celle-ci respecte les normes de l'OGC et s'avère même plus exacte dans ces calculs que Oracle spatiale. Ces performances sont elles aussi exellentes, et de plus celle-ci est gratuite! L'IGN (Institut Géographique National) l'a même adoptée.
http://postgis.refractions.net
http://www.postgis.fr


précédentsommaire

  

Copyright © 12/09/2007 Johann sorel. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.